Skip to Content

Historique

Près de cent ans après avoir établi un système d’éducation public, soit en 1977, le gouvernement de la Colombie-Britannique accorde aux francophones le droit à l’instruction en français. Le programme est baptisé « Programme cadre de français ». Il débute deux ans plus tard, avec 232 élèves dans neuf programmes sous la juridiction des districts scolaires anglophones.

La Fédération des parents a presque dix ans d’existence lorsqu’elle entame, en 1988, un recours juridique contre le gouvernement provincial afin d’obtenir le droit à la gestion du système d’éducation francophone. Il faudra près de dix ans et deux recours juridiques, pour que finalement elle obtienne l’établissement d’un conseil scolaire qui a la responsabilité de gérer le système d’éducation francophone sur tout le territoire provincial.

La première école francophone publique et homogène de la Colombie-Britannique ouvre ses portes en 1983; il s’agit de l’école Anne-Hébert de Vancouver. Quinze ans plus tard, soit en mai 1998, le CSF devient propriétaire de sa première école, l’école des Deux-Rives à Mission. Il est maintenant propriétaire ou en voie de devenir propriétaire de 15 écoles.

En 2002, plusieurs projets de loi ayant un impact dans le secteur de l’éducation sont adoptés. La mise sur pied d’un comité de planification scolaire dans chaque école de la province est maintenant obligatoire. Une nouvelle convention collective est imposée au personnel enseignant. Les ratios élèves/enseignant.e sont dorénavant établis à partir d’une moyenne de toutes les classes du district (à l’exception des niveaux primaires). Les formules générant le financement des districts scolaires sont simplifiées. Les nouvelles formules répondent beaucoup mieux aux particularités du Conseil scolaire francophone (immense territoire, dispersion de la clientèle, etc.).