Skip to Content

Portrait d'un parent

Annick, parent bénévole à école Entre-lacs, Penticton

Derrière chaque école qui a du succès, il y a des parents qui s'impliquent!

Afin de faire découvrir aux lecteurs de Parenthèse comment des parents de toute la province contribuent à leur communauté-école, nous publions des « portraits » de parents qui s’engagent de diverses façons dans cette communauté. 

 

Annick Rahkola, parent bénévole à école Entre-lacs, Penticton

J’ai trois enfants :

Maverik, 6 ans, en 1re année à l’école Entre-lacs,

Maelyn, 4 ans, à la prématernelle Pomme Soleil

Zada, qui aura 2 ans juste avant Noël, fréquente le Franc Départ.

Mon engagement dans ma communauté-école se définit par :

Active depuis près de trois ans au sein de la Société de la petite enfance de l’école Entre-lacs (organisme sans but lucratif qui gère la prématernelle Pomme Soleil et le programme avant et après l’école), j’en suis cette année la trésorière. Notre conseil d’administration est très fier du travail accompli au cours des dernières années, entre autres de l’installation d’une salle de toilettes attenante à notre classe de prématernelle. Notre prochain gros projet sera de développer un terrain de jeux naturels pour nos petits mousses!

Quand mon fils est entré à la maternelle l’an dernier, j’ai commencé à m’impliquer comme bénévole dans sa classe, pour la distribution des repas chauds et aussi au conseil d’administration de l’APÉ. De plus, j’offre chez moi un service de garderie en français pour la seconde année consécutive.

Mon principal trait de caractère : 

Je suis une personne indépendante et fonceuse, des traits qui m’ont permis de partir du Québec pour venir m’installer en Colombie-Britannique, où j’ai rencontré mon mari et fondé ma famille. Dans ma communauté francophone d’adoption, j’aime prendre des initiatives pour rassembler les gens et réaliser de nouveaux projets.

Une valeur importante pour ma famille :

Apprécier la simplicité! Pour notre famille, une boîte de carton peut devenir mille et une choses, une promenade dans les bois peut nous apprendre une multitude de faits intéressants, susciter une bonne discussion ou simplement nous permettre de prendre une grande bouffée d’air. Dans une société de plus en plus matérialiste, je souhaite que mes enfants comprennent que nous avons besoin de très peu pour être heureux et j’aimerais leur donner le cadeau de l’imagination, de l’amour de la nature et de la simplicité.


Un rêve que je caresse pour mes enfants : 

Faisant partie d’une famille exogame qui vit dans un milieu anglophone, je veux que mes enfants soient à l’aise dans les deux langues et puissent d’exprimer aussi bien en français qu’en anglais. Il est très important pour moi qu’ils comprennent grand-papa et grand-maman et se fassent comprendre d’eux ainsi que du reste de ma famille qui vit au Québec!

Ce que j’aime le plus de notre école francophone :

J’adore le fait que nous soyons tous comme une grande famille à l’école. Tout le monde se connaît, autant les parents que les enfants. C’est l’avantage d’avoir une petite communauté francophone très proche au sein de l’école…

Une réalisation dont je tire beaucoup de fierté :

Lors de la formation du nouveau CA de la Société de la petite enfance de l’école Entre-lacs en janvier 2011, nous étions un petit noyau d’individus déterminés à améliorer les services et la gestion des différents programmes offerts par la Société. Nous sommes arrivés au sein d’un bateau en détresse et je suis très fière d’avoir fait partie de l’équipe de sauvetage. Nous avons réussi à produire des budgets équilibrés, à améliorer les services et à trouver 10 000 $ pour la construction d’une salle de toilettes. Le conseil compte maintenant 12 parents dévoués au bon fonctionnement des programmes existants et au développement de nouvelles possibilités pour nos élèves francophones de Penticton.