Skip to Content

PORTRAIT DE PARENT

Christine, nouvelle conseillère pour l’Okanagan-Columbia

Afin de faire découvrir aux lecteurs de Parenthèse comment des parents d’un peu partout dans la province contribuent à leur communauté-école, nous publions des portraits de parents qui s’engagent de diverses façons dans cette communauté.

 

Christine Leroux, parent bénévole de Penticton

J’ai deux enfants : Cloé, 14 ans et Louis, 12 ans, qui fréquentent l’école Entre-lacs et Penticton High School (où le programme secondaire francophone est dispensé) à Penticton.

Ce que je fais pour ma communauté-école :

Je suis engagée au sein de l’association de parents d’élèves (APÉ) depuis dix ans, c’est-à-dire depuis l’entrée à la maternelle de ma plus vieille. Au cours de ces dix années, j’ai occupé le poste de présidente pendant sept ans et j’occupe à présent celui de conseillère. Dans le cadre de ces fonctions, j’ai agi comme représentante de mon APÉ au congrès annuel de la Fédération des parents à maintes reprises.

Dès mon arrivée à l’école Entre-lacs, je me suis impliquée dans la distribution et l’organisation des repas chauds. Par la suite, j’ai implanté un système de gestion des commandes de repas chauds informatisé. Je fais encore aujourd’hui partie de l’équipe qui organise les repas chauds et les distribue.

J’ai participé à l’organisation de plusieurs événements sociaux, dont notre fameux « party de Noël », et à la mise en œuvre de levées de fonds pour l’APÉ. J’ai aussi aidé les élèves de 6-7-8e année à organiser leurs propres levées de fond pour un voyage de fin d’année. Je continue à m’impliquer dans certains évènements sociaux, et je ne compte plus les fois où j’ai accompagné des classes à l’occasion de sorties scolaires (patinage, ski de fond, journée d’athlétisme, voyage de fin d’année). Par ailleurs, j’organise chaque année un concours de lecture pour nos élèves de la maternelle à la 8e année.

Il y a quelque temps, avec la directrice de l’époque, les démarches en vue de mettre sur pied un programme de petits déjeuners à notre école et depuis l’an dernier, j’y sers les petits déjeuners une fois par semaine.

Je suis heureuse de faire à présent partie du CA de la FPFCB en tant que représentante pour ma région, l’Okanagan-Columbia.

Pourquoi/comment ai-je commencé :

Je m’étais impliquée au conseil d’administration de la prématernelle de mes enfants et il me semblait donc une bonne idée de faire de même au niveau de l’association de parents d’Entre-lacs. Au cours des années, je me suis rendu compte des bénéfices de m’engager activement dans l’APÉ!

Ce que j’aime le plus de notre école francophone : 

Nous sommes une petite communauté francophone et francophile qui compte de nombreux parents (anglophones et francophones) très motivés à faire épanouir notre école et ses élèves. Les enseignants et la direction de l’école ont toujours été, et sont encore, engagés pour la réussite de nos élèves dans leur cheminement francophone tout comme académique.

Un rêve que je caresse pour mes enfants :

Qu’ils transmettent la langue française et leur héritage francophone à leurs enfants. Je me croise les doigts…