Skip to Content

Portrait de parent

Lucie, nouvelle conseillère – Grand Vancouver

Afin de faire découvrir aux lecteurs de Parenthèse comment des parents d’un peu partout dans la province contribuent à leur communauté-école, nous publions des portraits de parents qui s’engagent de diverses façons dans cette communauté.
 
 

Lucie Vallières, parent bénévole de Vancouver

 
J’ai deux enfants qui fréquentent l’école Anne-Hébert, dans l’est de Vancouver.

Je suis heureuse de faire partie du conseil d’administration de la Fédération des parents comme conseillère représentant la région du Grand Vancouver.

Pourquoi j’ai commencé à m’engager dans ma communauté-école :

Je suis arrivée en Colombie-Britannique il y a vingt ans, et j’ai commencé à m’impliquer aussitôt que j’ai inscrit mes enfants au préscolaire. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience du fait qu’il y avait toute une communauté francophone à Vancouver et dans la province, ce que je ne savais pas.

J’ai réalisé que mes enfants allaient pouvoir accéder au système scolaire publique en français, et j’ai vite compris que la vitalité de cette communauté francophone reposait beaucoup sur les organismes à but non lucratif et sur le travail acharné des bénévoles et des parents qui se sont démenés, au cours des années, pour assurer le respect des droits linguistiques de nos enfants – ce que je trouve inspirant.

Ce que j’aime de notre école : 

Notre école est le cœur de la communauté francophone dans l’est de la ville. Anne-Hébert reflète aussi la diaspora francophone d’un peu partout à travers le monde : c’est tellement enrichissant pour nos enfants.

Un rêve que je caresse pour mes enfants :

Qu’ils grandissent francophones, et fiers de l’être, dans une société qui accepte et valorise la diversité.